CORONAVIRUS – Information concernant le service postal en Moselle Est – 3 avril 2020

1- le rétablissement de la distribution des journaux
Un accord vient d’intervenir avec l’Alliance pour la diffusion de la presse générale.
Nous devrions rétablir la distribution lundi 6 avril pour la moitié de la France et mardi 7 pour l’autre moitié, puis définitivement tous les jours sauf le samedi à compter du 14 avril (parce que le 13 est le lundi de Pâques).

2- une nouvelle organisation de la distribution du courrier et des colis
Qui permettra d’assurer la distribution 4 jours par semaine au lieu de 3 jours aujourd’hui.
Puis 5 jours dans les prochains temps.

3- la réouverture de bureaux de poste facteurs guichetiers (le facteur assure la tournée et la tenue du guichet du bureau de poste):

5 bureaux facteur-guichetier en Moselle vont rouvrir dès lundi le 6 avril :
Amanvillers : ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi – 9h30-12h00
Montois la Montagne: ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 13h30 à 16h30
Gandrange : ouvert du lundi au vendredi de 13h30 à 16h30
Boulange : Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h
Augny : Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 17h

4- La réouverture de certaines Agences Postales Communales
Dès lors qu’un Maire accepte de rouvrir son agence postale communale, nous nous engageons à l’approvisionner en numéraires, et à la doter de matériel sanitaire, masques, gel et plexiglas (commande en cours).

Actuellement 14 agences communales installées dans des mairies sont encore ouvertes :
AY SUR MOSELLE
SAINT AVOLD Emile Huchet
SAINT AVOLD Jeanne d’Arc
SAINT AVOLD Carrière
LUTTANGE
MAIZIERES LES VIC
NEBING
REDANGE
SOLGNE
VERNEVILLE
WILLERWALD
WITTRING
BAMBIEDERSTROFF
LANGUIMBERG

10 agences communales vont rouvrir dès lundi prochain, grâce au soutien des Maires Mosellans :
SAINT QUIRIN
VIC SUR SEILLE
LIXING LES SAINT AVOLD
TETERCHEN
MEISENTHAL
BENESTROFF
MITTERSHEIM
WOEFLING LES SARREGUEMINES
METZERVISSE
SOUCHT : dans une semaine, dès la livraison de l’écran de protection en plexiglas.

5- Le Sénateur Patrick CHAIZE, président de l’Observatoire National de la Présence Postale, a demandé la réunion immédiate de toutes les CDPPT (commissions départementales de présence postale territoriale) et autant que de besoin par la suite.

La CDPPT de la Moselle s’est tenue le 2 avril, par téléphone à 11h.
Les membres ont voté à l’unanimité un budget de 7000 € pour la commande d’écrans de protection en plexiglas pour les 91 agences communales La Poste de Moselle..

6- s’agissant du versement des prestations sociales, comme vous le savez, nous sommes organisés pour approvisionner et réapprovisionner les Distributeurs Automatiques de Billets, l’argent étant à disposition des allocataires à compter du samedi 4 avril.

Voici la liste des 15 DAB supplémentaires (bureaux fermés), en plus des 17 DAB des bureaux de poste ouverts en Moselle :

  • Montigny Jeanne d’Arc
  • Metz Congrès
  • Metz les Halles
  • Algrange
  • Florange
  • Fameck
  • Moyeuvre Grande
  • Woippy Charcot (Saint Eloi)
  • Behren lès Forbach
  • Amnéville
  • Farébersviller
  • Bitche
  • Guénange
  • Creutzwald
  • Phalsbourg

Pour rappel : Liste des 17 bureaux prioritaires « Cash » de Moselle :

  • FAULQUEMONT
  • FORBACH (en quatorzaine, mais doit ré ouvrir le lundi 6 avril)
  • HAYANGE PRINCIP)AL
  • FREYMING MERLEBACH PRINCIPAL (en quatorzaine mais doit ré ouvrir le lundi 6 avril)
  • MONTIGNY LES METZ CENTRE
  • ROMBAS
  • SARREBOURG MESSMER
  • SARREGUEMINES PRINCIPAL
  • THIONVILLE PRINCIPAL
  • METZ DEVANT LES PONTS (fermé pour le moment par manque de personnel, ré ouvre le 6 avril )
  • METZ CENTRE
  • METZ HAUT DE BLEMONT
  • MARLY
  • MAIZIERES LES METZ
  • SAINT AVOLD
  • HAGONDANGE
  • YUTZ

CORONAVIRUS – Point de situation du Professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé – Mardi 31 mars 2020

🔹Situation internationale
➡️La pandémie touche l’ensemble des pays de la planète, plus de 823.000 cas
➡️USA : plus grand nombre de cas 175.000. Italie : 105.000 cas
➡️Décès : 40.600 rapportés (Italie 12.428 morts, Espagne 8.269)

🔹Situation en France
Epidémie sévère, meurtrière, touchant tout le territoire national
Résultats les plus importants : les données hospitalières
👉22.757 personnes hospitalisées pour infection Covid 19
Outre-mer : 158 hospitalisations (dont 36 en réanimation)
👉5.565 cas graves nécessitent des soins lourds en réanimation.
Situation inédite dans l’histoire de la médecine française
👉468 patients de plus aujourd’hui ont été pris en charge

👉3.523 décès en milieu hospitalier depuis le 1er mars (soit + 499 depuis hier)
9.444 sont sorties de l’hôpital depuis le 1er mars

Nous surveillons la situation par la surveillance syndromique
👉1.718 interventions par SOS Médecins hier, contre 1.953 avant-hier.
Les laboratoires de villes ont pratiqué 28.846 tests dont 8.660 se sont avérés positifs.
👉52.128 cas positifs par PCR selon Santé Publique France.

🗣 »Depuis le 1er jour, notre objectif a toujours été d’offrir les meilleurs soins à chaque patient. »

Au nom de la solidarité nationale, une nouvelle opération Morphée a eu lieu aujourd’hui : 6 patients de la région Grand-Est ont été transféré chez nos voisins allemands.

📍À cette heure, d’autres transports transfrontaliers (Luxembourg, Suisse, Allemagne) ont eu lieu ou sont en cours pour 121 patients de la région Grand-Est. D’autres sont prévus : 2 TGV demain, depuis paris vers Bretagne pour 36 patients graves d’IDF.

288 patients lourds/graves sont transférés vers des régions moins en tension.

📍Situation difficile en Ile-de-France et Grand Est.

🗣 »J’en appelle au volontariat des professionnels de santé, compétents en réanimation. Médecins, infirmiers, aides-soignants. Pour soutenir les équipes du Grand-Est et d’Ile-de-France. Ils seront hébergés gratuitement. »

CORONAVIRUS – Production de masques et de respirateurs – 31 mars 2020


Il nous faut produire davantage sur notre sol. Avant la crise, nous produisions en France 3,3 millions de masques par semaine. Fin avril, nous serons à 15 millions par semaine. Et nous poursuivrons cet effort. D’ici mi-mai, nos industries françaises auront produit 10 000 respirateurs.

🇫🇷 « Notre priorité est de produire davantage de masques en France » E. Macron

Le Président de la République est intervenu à la mi-journée depuis l’usine de fabrication de masques qu’il a visitée près d’Angers.

🔹« Souveraineté nationale et européenne »

Avant la crise sanitaire, les entreprises françaises produisaient 3,3 millions de masques (chirurgicaux et FFP2) par semaine.

➡️ Fin avril, plus de 10 millions d’unités seront produites chaque semaine. Ces efforts seront poursuivis pour obtenir une pleine indépendance à la fin de l’année 2020.

➡️ En parallèle, de nouveaux acteurs comme les groupes Faurecia, Chargeurs, Michelin ou Intermarché sont mobilisés pour atteindre, fin avril, une production totale de 15 millions d’unités par semaine.

✅ Les soignants ont besoin de 40 millions de masques par semaine : les masques FFP2 et chirurgicaux leur sont aujourd’hui réservés en priorité.

  • Mais d’autres catégories de masques homologués existent : 85 prototypes ont été validés ces derniers jours. D’ici 3 à 4 semaines, la capacité de production nationale sera d’un million par jour sur ces catégories.
  • Il faut donc continuer à produire plus de masques pour équiper nos soignants mais aussi toutes les personnes exposées comme les pompiers, les forces de l’ordre, les postiers, les caissiers dans les magasins, etc.

➡️ Ce travail de reconquête de la production nationale est possible car la France a gardé son expertise dans ce domaine.

« Le jour d’après ne ressemblera pas au jour d’avant. Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne. Nous avons commencé. Nous avons passé des réformes qui permettent à notre pays d’être plus compétitif mais il nous faut retrouver la force morale et la volonté pour produire davantage en France et retrouver cette indépendance. » Emmanuel Macron

🔹Un consortium français pour produire des respirateurs

De nombreuses commandes ont déjà été passées auprès de plusieurs producteurs européens, mais aussi d’Air Liquide, qui fournit des respirateurs depuis son usine d’Antony (Hauts-de-Seine).

➡️ Un consortium industriel français est créé autour d’Air Liquide, avec les groupes Schneider Electric, Valeo et PSA.

➡️ D’ici mi-mai, ce consortium permettra de produire 10.000 respirateurs français (lourds et légers) : 250 appareils lourds seront déjà livrés dans les tout prochains jours.

🔹Fabriquer d’autres produits nécessaires

✅ Gel hydro-alcoolique

  • Depuis le début de la crise sanitaire, la production nationale a décuplé, passant de 40.000 litres/jour à 500.000 litres/jour.
  • Cette production a été réalisée par l’ensemble des fabricants mais aussi par les pharmaciens et établissements de santé autorisés à produire et qui se sont mobilisés de façon exceptionnelle.

✅ Médicaments et matériels

➡️ Il s’agit de produits soumis à une très forte tension sur le marché mondial, comme, par exemple, des seringues, curares, principes actifs, matériaux médicaux de tests.

➡️ Des commandes massives sont passées depuis plusieurs semaines sur ces médicaments.

➡️ Nous montons en volume sur tout ce qui peut être produit en France et en Europe.

🚨 Afin de financer ces commandes de médicaments, masques et respirateurs, le Gouvernement apporte une dotation spécifique de 4 milliards d’euros à Santé publique France.

Pour mener ce combat contre le virus, nous avons une stratégie de commandes d’importations mais « notre priorité aujourd’hui est de produire davantage en France et en Europe. » Emmanuel Macron

« Souveraineté et solidarité car cela ne serait pas possible sans l’engagement de femmes et d’hommes qui ne comptent pas leurs heures et qui, avec courage, sont là pour faire avancer le pays. C’est cette France unie, à laquelle je crois. » Emmanuel Macron

CORONAVIRUS – Point de situation du Pr. Jérôme Salomon, Directeur général de la santé, du 30/03/2020

🌎 Situation internationale

📍 Tous les pays sont touchés : 177 pays avec 745 000 cas, 157 000 guéris
📍 Pays les plus touchés en nombre de cas : USA avec 144 000 ; Italie 98 000 ; Esp : 85 000 ; Allemagne 51 000
📍Décès : 35 300 ; avec notamment Italie : 10 779, Espagne : 7 340 ; Iran : 2 750 ; USA : 2 572

FR – Situation en France

➡️ Épidémie inédite entraînant un impact sans précédents sur les établissements de santé, et tout particulièrement sur les équipes de réanimation et l’ensemble du personnel. C’est une épidémie sévère, meurtrière.

🔹Suivi épidémique :

➡️ Données hospitalières :
📍 Dans les 717 établissements de santé : 21 000 hospitalisations pour infections COVID
⚠️ 34% des patients en réanimation ont -60 ans ; 64 personnes en réanimation ont -30 ans
📍 Aujourd’hui 475 personnes entrées en réanimation (+9%)
📍3 024 décès ; 7 924 personnes sorties guéries de l’hôpital

✅ Pour les malades diagnostiqués en ville : s’ils ne présentent plus de symptômes au bout de 8 jours, ils sont guéris.

➡️ Surveillance syndromique :
📍Passages aux urgences : 3 169 passages aux urgences hier (2 939 la veille) qui représentent + de 20% de l’activité totale ; 37% d’hospitalisation après ces passages ; dont 3% en réanimation
📍SOS Médecin : 1 953 interventions hier (2 423 la veiille) ; 23% hospitalisées.

➡️ Données issues des tests virologiques en ville :
📍24 764 test réalisés ; 5 365 positifs (soit 30%)

🔹 Evaluation de la surmortalité
➡️ On relève un excès de 9% sur la semaine 12 (par rapport aux données 2019)
➡️ Pas de nouvelles données en provenance de l’Etat civil en raison du weekend

🔹Mobilisation du système de santé

➡️ Nous combattons l’épidémie qui touche toute la France avec 49 550 cas confirmés par PCR, ce qui implique un strict respect des consignes de confinement. Le système de santé s’est profondément et rapidement adapté pour anticiper les besoins.

➡️ Plan blanc : déprogrammation des interventions non urgentes, réaffectation de personnel soignant pour renforcer les unités en tension, les effectifs en réanimation ont doublé dans de nombreuses régions. Des renforts en ressources humaines et renforts en matériel sont mis en oeuvre partout où cela est nécessaire, tous le moyens sont mis en oeuvre pour prendre en charge les patients.

➡️ Mobilisation de moyens sur l’ensemble du territoire : pour transfert de patients pour décharger les établissements les plus en tension (par voies terrestre, maritime, aérienne et ferroviaire).
✅ Ces opérations sont amenées à se répéter dans les prochaines semaines.

🗣 « En tout temps, notre objectif est de garantir aux patients les meilleures conditions de prise en charge où qu’ils se trouvent sur le territoire national »

➡️ Test : notre capacité à effectuer les tests est en augmentation constante ; d’ici à la fin de la semaine 20 000 par jour ; les tests sérologiques sont à venir pour détercter les personnes qui ont été en contact avec le virus

➡️ Essais thérapeutiques : l’essai européen Discovery a débuté avec de premiers résultats bientôt
🚨 Tous les tests thérapeutiques s’exercent dans un cadre précis qui vise à protéger les patients : l’ANM rappelle qu’il est fondamental de ne pas pratiquer d’automédication, ni de prendre une prescription (même venant d’un médecin), d’un médicament en cours de test, en dehors du cadre réglementaire
❌ Il peut y avoir de nombreux problèmes d’effets indésirables sur ces médicaments qu’il est essentiel de signaler sur : http://www.signalement-sante.gouv.fr

🗣 « Le personnel soignant mérite toute notre admiration et toute notre reconnaissance » 👏

COVID-19 – COMMUNIQUE DE PRESSE – Activité partielle des assistants maternels et gardes d’enfant à domicile

Dès ce lundi 30 mars, les particuliers employeurs pourront faire les démarches Nécessaires afin de donner accès à leur assistant maternel et garde d’enfant à domicile à l’activité partielle.

Face à la crise épidémique qui met en danger l’activité de nombreux assistants maternels à travers toute la France, la mise en place de l’activité partielle par le Gouvernement leur permet d’être indemnisés et de conserver leur contrat avec les parents employeurs pendant toute la durée de la crise.

Le COVID-19 bouscule largement le quotidien des parents et des professionnels qui gardent leurs enfants. C’est particulièrement le cas pour les assistants maternels qui poursuivent la garde d’enfant à leur domicile, mais dont beaucoup constatent l’impact parfois lourd de la situation épidémique sur leur activité :

• Soit parce que les parents décident de ne plus leur confier la garde de leur enfant.
• Soit parce que l’assistant maternel ne peut plus accueillir les enfants pour des raisons indépendantes de sa volonté. Un membre de leur famille est à risque de développer une forme grave de COVID-19 en raison de son état de santé, ou l’enfant qui devrait être accueilli présente des symptômes ou est lui-même en contact d’une personne malade.
• Soit parce qu’ils exercent habituellement dans une maison d’assistants maternels (MAM) accueillant plus de 10 enfants : pour ces MAM, l’accueil a été suspendu par décret pour limiter la propagation du virus.

Pendant ces périodes d’activité réduite, il est demandé aux parents qui le peuvent de continuer à rémunérer leur assistant maternel, même pour les heures non travaillées.

Cependant, tous les parents ne sont pas en capacité d’assurer cette indemnisation. C’est pourquoi le Gouvernement met en place un régime d’activité partielle à destination des assistants maternels qui leur permettra de conserver leurs contrats et d’être indemnisés pendant toute la durée de la crise. Les professionnels assurant la garde d’enfants au domicile de leurs parents pourront également bénéficier de ce régime, comme l’ensemble des salariés de particuliers employeurs.

Concrètement, les particuliers employeurs qui souhaitent recourir à l’activité partielle garantiront 80% du salaire net de leur salarié et ne pourront verser un montant inférieur au montant minimal prévu par la convention collective.

Le montant versé aux assistants maternels et salariés de particuliers employeurs au titre de l’activité partielle sera ensuite remboursé au particulier employeur.

Mme Christelle Dubos invite tous les parents employeurs qui le souhaitent à se rendre sur le site Pajemploi pour faire les démarches nécessaires via le lien :

declaration-covid19-paje.urssaf.fr/formulaire/

« L’activité partielle va permettre de protéger les assistants maternels dans un contexte où leur exercice est durement menacé. Nous devons tout faire pour que les ruptures de contrats ne s’accumulent pas, et j’en appelle à la responsabilité des parents employeurs : faites les démarches ! »
Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé

Avec 296 000 professionnels exerçant dans toute la France en 2017, les assistants maternels constituent le 1er mode de garde du jeune enfant.

fichier source ->ici