CORONAVIRUS – MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTE – CP – Lancement du Segur de la Santé

Deux mois après le discours du Président de la République à Mulhouse, Édouard Philippe et Olivier Véran ont donné le coup d’envoi du Ségur de la Santé aux côtés de 300 acteurs du monde de la santé.

CORONAVIRUS – MINISTERE DU TRAVAIL – CP – Evolution de la prise en charge de l activité partielle au 1er juin 2020

Au 1er juin, la prise en charge du chômage partiel évolue :

👨‍💻Evolution du chômage partiel au 1er juin.

➡️L’entreprise sera remboursée par l’Etat à 85% (100% pour secteurs fermés administrativement).
➡️L’indemnité du salarié ne change pas: 100 % du net au SMIC ou moins, 84 % au-dessus.

Covid-19 et maladie professionnelle.
Une lettre pour Emmanuel Macron – 17 mai 2020

Le ministre de la Santé a proposé la reconnaissance automatique du Covid-19 en maladie professionnelle aux seuls soignants. Les associations et syndicats réclament les mêmes droits pour tous les corps de métiers exposé eux aussi au virus. Le président d’Adevat-AMP interpelle le Président Macron.

CORONAVIRUS – MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PUBLIQUES – Création de deux nouvelles catégories de masques « grand public »

Au terme d’une démarche supervisée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), avec le soutien de l’ANSES, deux nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire ont ainsi été créées, par une note d’information des ministères de la santé, de l’économie et des finances, et du travail du 29 mars 2020.

  • Les masques filtrants à usage des professionnels en contact avec le public (catégorie 1)

L’usage de ces masques filtrants est destiné aux populations amenées à recevoir du public dans le cadre de leurs activités professionnelles. Ils filtrent plus de 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns compatibles avec cette utilisation

  • Les masques filtrants pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques et sans contact avec le public (catégorie 2)

Ces masques filtrants sont destinés à l’usage d’individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes, dans le cadre professionnel. Ce masque pourra être porté par l’ensemble des individus d’un sous-groupe (entreprise, service…) ou en présence d’autres individus porteurs d’un masque d’une autre catégorie, lorsque le poste ou les conditions de travail le nécessitent. Leurs propriétés de filtrations sur les particules émises de 3 microns apportent un complément de protection aux gestes barrières.

L’utilisation de ces masques s’inscrit dans la stricte application des mesures liées au confinement, des mesures d’organisation du travail ainsi que des gestes barrières.

Un appel à propositions a été lancé par la Direction générale des entreprises du ministère de l’Economie et des Finances, en lien avec le comité stratégique de filière Mode et Luxe du Conseil national de l’industrie, les pôles de compétitivité Euramaterials et Techtera, l’Union des industries textiles (UIT), l’Union française mode et habillement (UFIMH) et l’Institut Français du Textile et de l’Habillement, à destination d’entreprises prêtes à proposer des solutions pour augmenter la capacité de production nationale. Cet appel à propositions a été accompagné d’un cahier des charges élaboré par la Direction Générale de l’Armement (DGA) du ministère des Armées.

Plusieurs centaines d’entreprises et groupements d’entreprises ont d’ores et déjà proposé des solutions alternatives. Ces propositions ont fait l’objet de tests de filtration et de perméabilité conduits par la DGA. La liste des producteurs ainsi que les résultats des tests des entreprises qui en feront la demande seront publiés sur cette page.

La plateforme du CSF savoirfaireensemble.fr au travers de son groupement de professionnels, offre un lieu d’échanges sur les matériaux et un espace de mise en relation entre les fabricants de matière et les confectionneurs. Elle permet aussi  des échanges sur les bonnes pratiques en matière de fabrication de masques alternatifs à usage non sanitaire. Les fabricants sont encouragés à s’y inscrire et à y saisir et tenir à jour notamment les informations relatives à leurs contacts et leurs capacités de production.

Accéder au tableau des producteurs et aux résultats des tests

Pour un approvisionnement en masques de ce type en quantité supérieure en 5 000 pièces, il convient de s’inscrire sur www.stopcovid19.fr, plateforme B2B, exclusivement destinée aux professionnels qui permet à des fabricants et distributeurs de produits et de matériels de protection, ainsi qu’à leurs prestataires de services et sous-traitants, de commercialiser leur offre auprès des professionnels de santé (hôpitaux, cliniques, centres de soins, pharmacies, etc.), des maisons de retraites ou EHPAD, et de toutes les en­treprises ayant besoin de protéger leur personnel dans la lutte contre le Covid-19.

Retrouvez l’original de cet article ici

CORONAVIRUS – Personnes vulnérables et salariés en arrêt pour garde d’enfant : un nouveau dispositif simple et protecteur – 17 avril 2020

Le Gouvernement s’engage pour assurer une indemnisation adaptée des arrêts de travail rendus nécessaires par la crise sanitaire:

  • pour garde d’enfants
  • pour les arrêts de travail délivrés aux personnes vulnérables

✅ Le délai de carence habituellement applicable avant le versement des indemnités journalières de sécurité sociale (3 jours) et du complément employeur (7 jours) est supprimé pour ces arrêts, quelle que soit l’ancienneté du salarié.

✅ Garanties de rémunération :

▪️ Jusqu’au 30 avril, ces salariés seront indemnisés par leur employeur, en complément des IJSS, à hauteur de 90% de leur salaire, quelle que soit leur ancienneté. Ces dispositions sont rétroactives et s’appliquent aux jours d’absence intervenus depuis le 12 mars.

▪️A partir du 1er mai, les salariés en arrêt de travail pour ces motifs seront placés en activité partielle et percevront une indemnité à hauteur de 70% du salaire brut, soit environ 84% du salaire net. Ces montants seront portés à 100 % du salaire pour les salariés rémunérés au niveau du SMIC.

➡️ Cette indemnité sera versée au salarié à l’échéance normale de paie par l’entreprise, qui se fera intégralement rembourser par l’Etat dans les mêmes conditions que le reste de l’activité partielle.

⚠️ Sans cette mesure, le niveau d’indemnisation des salariés aurait diminué pour atteindre 66% du salaire après 30 jours d’arrêt pour les salariés justifiant d’une ancienneté inférieure à 5 ans, par exemple.

🔜 Le dispositif d’activité partielle, qui permet déjà l’indemnisation de plus de 9 millions de salariés, avec un remboursement des entreprises en 7 à 10 jours, sera adapté dans les semaines à venir pour permettre cette prise en charge, dans les mêmes conditions que pour les entreprises qui subissent une baisse d’activité.

✅ Les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les agents contractuels de droit public en arrêt de travail pour ces motifs pourront continuer à être indemnisés dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui, et ce jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

CORONAVIRUS – Planification des réouvertures des bureaux de La Poste en Moselle – 16 avril 2020

Voici la planification des réouvertures des bureaux de La Poste en Moselle à partir du 14 avril :

Bureaux ouverts à partir de la semaine du 14 avril : (+11 bureaux)
23. METZ CONGRES : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h
24. PHALSBOURG : lundi(lundi de Pâques reporté au mardi), mercredi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
25. ARS SUR MOSELLE : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30à 16h et le samedi de 9h à 12h
26. FAMECK : mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h
27. DIEUZE : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h
28. AUMETZ : du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
29. ABRESCHVILLER : mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
30. CREUTZWALD (dès le 15 avril) : mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h (+ samedi S+2)
31. GUENANGE (dès le 15 avril) : du lundi au vendredi de 14h à 17h et le samedi de 9h à 12h
32. COURCELLES CHAUSSY (dès le 16 avril) : mercredi et vendredi de 10h à 12 et de 14h à 16h
33. SARRALBE (dès le 16 avril) : jeudi et samedi de 9h à 12h
34. SEREMANGE ERZANGE Facteur-Guichetier

Bureaux ouverts à partir de la semaine du 20 avril : (+ 21 bureaux)
35. ENNERY : mardi et jeudi de 10h à 12h et de 14h à 16h
36. METZ QUEULEU :mercredi de 10h à 12h et de 14h à 16h et vendredi de 14h à 16h
37. BITCHE : uniquement le mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
38. LEMBERG : uniquement le jeudi de 9h à 12h
39. UCKANGE : lundi au vendredi de 9h à 12h
40. SAINT-MARIE AUX CHENES : du mardi au samedi de 9h à 12h
41. BOUZONVILLE : lundi, mercredi et vendredi de 10h à 12h et de 14h à 16h
42. BOULAY-MOSELLE : mardi, jeudi de 10h à 12h et de 14h à 16h, et samedi de 10h à 12h
43. PUTTELANGE AUX LACS : mardi et vendredi de 9h à 12h
44. FAREBERSVILLER : mardi, vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h, la samedi de 9h à 12h
45. ALBESTROFF : mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h
46. DELME : du lundi au vendredi de 9h à 12h
47. BEHREH LES FORBACH : lundi et mardi de 9h à 12h et de 14h à 16h
48. TALANGE : mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
49. GROSBLIEDERSTROFF : uniquement le mercredi de 13h30 à 17h
50. VERNY : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et le samedi de 9h à 12h
51. METZ LES HALLES : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h
52. METZ SABLON : le jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 16h
53. MONTIGNY LES METZ JEANNE D’ARC : le mardi de 9h à 12h
54. HETTANGE-GRANDE : du lundi au vendredi de 14h à 17h et le samedi de 9h à 12h
55. CATTENOM : du lundi au samedi de 9h à 12h

Bureaux ouverts à partir de la semaine du 27 avril : ( + 1 bureau)
56. AMNEVILLE : lundi et mardi de de 9h à 12h

CORONAVIRUS – Point de situation du Professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé – Mercredi 15 avril 2020

🌐 Situation internationale
📍184 pays avec +2 millions de cas
📍Les plus touchés : USA avec 610.000 cas ; total Europe : 1 million de cas dont Espagne : +177.000 ; Italie : 162.500
📍Décès : total Europe : 84.000 ; 📈 Italie : 21.000 ; Espagne : +18.600 ; USA : +26.000

🇫🇷 Situation en France

📍Dans 1240 établissements de santé (publics et privés) :
👉106.206 cas confirmés (2.633 cas de plus qu’hier)
↪️ 74.030 personnes hospitalisés depuis le début de l’épidémie. 31.779 actuellement hospitalisées. 2.415 nouvelles admissions enregistrées en 24h
⚠️513 personnes hospitalisées en moins en 24h. C’est la première fois que ce solde baisse ! Baisse à saluer, mais il est important de rester prudent.

↪️ 6.467 cas en réanimation : 1/3 des patients à moins de 60 ans. 99 ont moins de 30 ans.
👉 Au cours des dernières 24 heures, 284 nouveaux cas admis en réanimation. (C’est un peu plus qu’hier. Mais le solde est négatif pour le 7ème jour consécutif, de 273 patients en moins).

✅ +de 31.000 personnes sorties guéries de l’hopital depuis le début de l’épidémie.

📍Sur la surveillance syndromique en population
↪️ 2.167 passages aux urgences hier ; 36% d’hospitalisation et 3% de passage direct en réanimation
↪️ 548 interventions de SOS médecins (10% de l’activité totale)

📍Concernant les réseaux de laboratoire
Cap des 100.000 tests réalisés franchi, dont 24.962 positifs (25% de positivité)

👉5.340 établissements sociaux et médico-sociaux ont rapporté 41.657 cas, 14.393 confirmés, 27.264 possibles.

🔷 Mortalité depuis le 1er mars

➡️à l’hôpital : 10.643 décès depuis le 1er mars ; 82% des décès ont plus de 70 ans. 19 décès sont survenus outre-mer.
➡️en ESMS: 6.524 en EHPAD et établissements médico-sociaux.

⚠️ 17.167 décès au global à déplorer depuis le 1/03

📍Concernant la mortalité toutes causes
Excès détecté depuis la mi-mars.
↪️À l’échelon national : semaine 14 +57%, semaine 15, l’excès commence à apparaitre
↪️ À l’échelon régional : semaine 14 Ile-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté.
↪️À l’échelon départemental : semaine 15 dans 21 départements issus des mêmes régions (Ile-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val-de-Loire).

📍Accès à l’IVG médicamenteuse en ville : adapté. Arrêté publié ce matin
🗣 » : Les femmes qui le souhaitent pourront faire leur première consultation d’information par téléconsultation, mais aussi récupérer les médicaments nécessaires à l’IVG auprès de leur pharmacien. La prise de médicaments, puis la consultation de contrôle post-IVG pourront aussi être réalisés par télé-consultation. Le délai de l’IVG médicamenteuse en ville a été allongé de 7 à 9 semaines d’aménorrhée, après l’avis de la HAS. »

CORONAVIRUS – PREMIER MINISTRE – Communiqué de Presse – Engagement des assureurs pour participer à l’effort national de mobilisation face à la crise du Covid 19

Premier ministre - CP - Engagement des assureurs pour participer à l'effort national de mobilisation