CORONAVIRUS – Aide de solidarité

Aide de solidarité : afin de soutenir les plus démunis dans la crise actuelle, l’État verse, aujourd’hui, une aide exceptionnelle de solidarité.

🔹Cette aide d’urgence va bénéficier, dès aujourd’hui, à plus de 4 millions de familles pauvres et modestes :

➡️ 150 euros pour chaque ménage au RSA ou à l’allocation de solidarité spécifique (ASS).

➡️ 100 euros supplémentaires par enfant pour les bénéficiaires du RSA, de l’ASS et des allocations logement.

➡️ Cette aide exceptionnelle permettra à ces familles de faire face à la hausse des dépenses liées notamment à la fermeture des crèches et des écoles.

🔹Dès le début du confinement, des solidarités exceptionnelles ont été déployées pour aider les plus précaires.

➡️ Un plan d’urgence en matière d’aide alimentaire, de 39 millions d’euros, permet ainsi de distribuer des tickets services à hauteur de 105 euros par foyer et par mois, pour acheter des biens de première nécessité : nourriture, produits d’hygiène et de soin, notamment pour bébés.

➡️ En juin, 800 000 jeunes précaires de moins de 25 ans recevront une aide de 200 euros.

Les bénéficiaires de cette aide seront des étudiants ayant perdu leur emploi, des étudiants ultramarins isolés et des jeunes de moins de 25 ans qui touchent les APL.

L’honneur de notre République est de soutenir, maintenant, nos concitoyens frappés le plus durement par la crise.

CORONAVIRUS – Plan d’aide pour les restaurateurs, hôteliers, cafetiers et professionnels du tourisme et du loisir – 25 avril 2020

Le Président de la République, en présence du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministre de l’Économie et des Finances, du ministre de l’Action et des Comptes publics et du secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est entretenu, le vendredi 24 avril, avec les professionnels des hôtels, cafés et restaurants, du tourisme et du loisir.
 
A la demande du Président de la République, le Gouvernement a décidé de renforcer les mesures de soutien du plan d’urgence économique pour les acteurs de ces secteurs. 
 
Parmi les principales mesures :
 
▪️ La possibilité de recourir à l’activité partielle sera maintenue après la reprise de l’activité pour les secteurs du tourisme, des hôtels, cafés et restaurants, de l’événementiel et de la culture.
 
▪️ Le Fonds de solidarité restera ouvert aux entreprises de ces secteurs au-delà du mois de mai. Ses conditions d’accès seront élargies aux entreprises ayant jusqu’à 20 salariés et 2 millions € de CA. Le plafond des subventions dans le cadre du second volet du fonds sera porté à 10 000 €.
 
▪️ Une exonération de cotisations sociales s’appliquera automatiquement à toutes les TPE et PME de ces secteurs pendant la période de fermeture ; pour les autres entreprises de ces secteurs, des étalements longs de charges sociales et fiscales seront appliquées et des annulations appliquées au cas par cas, en fonction de leur situation financière.
 
▪️ Les loyers dus aux bailleurs nationaux seront annulés pour la période de fermeture administrative.
 
▪️ Enfin, le Gouvernement échangera avec les collectivités territoriales sur les modalités de report de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et d’exonération de la part forfaitaire de la taxe de séjour au titre de l’année 2020. 
 
 
Le Gouvernement travaille en outre sur la création d’un fonds d’investissement en faveur de ces secteurs, et fera un point d’étape sur tous ces sujets avec les professionnels concernés lors d’un prochain Conseil interministériel du tourisme le 14 mai.

👉 Comme l’a rappelé le Président de la République, les restaurateurs, hôteliers, acteurs du tourisme et des loisirs contribuent à l’art d’être Français, le Gouvernement se tiendra à leurs côtés dans cette période difficile.
 

CORONAVIRUS -CP – le Gouvernement mobilise plus de 50 millions d’euros pour l’aide alimentaire et les besoins de première nécessité des plus fragiles

 

photo_2020-04-23_13-26-18Gouvernement CP Aide alimentaire- première necessité pour les plus fragiles 1Gouvernement CP Aide alimentaire- première necessité pour les plus fragiles 2Gouvernement CP Aide alimentaire- première necessité pour les plus fragiles 3

CORONAVIRUS – COMMENT BÉNÉFICIER DE L’AIDE DEFISCALISEE DU FONDS DE SOLIDARITÉ FINANCÉ PAR L’ÉTAT ET LES RÉGIONS ? Mise à jour au 16.04.2020

Capture1

Capture2

CORONAVIRUS – Centre d’aide pour les démarches en ligne essentielle – 14 avril 2020

Centre d'aide pour les démarches en lignes essentielles

Vous n’arrivez pas à vous en sortir avec votre ordinateur et les formalités sur internet ?
L’État vous aide et vous accompagne pour vos démarches !

Solidarité numérique : un centre d’aide et de ressources pour utiliser les outils numériques essentiels !

Le numérique apporte des solutions en cette période de confinement, mais l’utilisation de ces services n’est pas aisée pour tous. C’est pourquoi, les acteurs de la médiation numérique, avec le soutien du Secrétariat d’Etat au numérique, proposent aux Français un centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles pendant la crise du coronavirus COVID-19.

Des conseillers mobilisés pour vous accompagner par téléphone pour :

– Faire des démarches pour votre famille et pour vous
– Faire des démarches liées à votre travail ou à votre entreprise
– Voir un médecin
– Rester en contact avec vos proches
– Travailler depuis chez vous
– Faire l’école à la maison
– Faire des courses sur internet
– Trouver des informations vérifiées

 

CORONAVIRUS – Comment bénéficier de l’aide de 1 500 EUROS du Fonds de Solidarité ?

L’État, les Régions et certaines grandes entreprises ont mis en place un fonds de solidarité pour aider les plus petites entreprises les plus touchées par la crise.

Qui est concerné par ce fonds de solidarité ?

Le fonds de solidarité est dédié aux plus petites entreprises qui font moins d’1 million d’euros de chiffre
d’affaires : TPE, indépendants et micro-entrepreneurs des secteurs les plus impactés, c’est à dire les secteurs qui font l’objet d’une fermeture administrative (commerces non alimentaires, restaurants, etc.) mais aussi l’hébergement, le tourisme, les activités culturelles et sportives, l’événementiel et les transports.

Toutes les petites entreprises qui subissent une fermeture administrative ou qui auront connu une perte de chiffre d’affaires de plus de 70% au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019 bénéficieront d’une aide rapide et automatique de 1 500 euros sur simple déclaration.

Pour les situations les plus difficiles, un soutien complémentaire pourra être octroyé pour éviter la faillite au cas par cas.

Comment bénéficier de cette aide de 1 500 euros ?

Vous pourrez bénéficier de cette aide à partir du 31 mars en faisant une simple déclaration sur le site
de la DGFiP.

Les Neuhauser demandent que l’Etat intervienne – 12 mai 2019

Salariés et syndicats de Neuhauser souhaitent que l’Etat, par la voix de la députée de la 7e circonscription, intervienne auprès du Groupe Soufflet afin de trouver la meilleure solution possible pour l’accompagnement des 185 emplois menacés.

Article RL du 12.05.2019 Les neuhauser demandent que l'Etat intervienne