CORONAVIRUS – Point de situation du Professeur Salomon- Lundi 20 avril 2020

Point de situation du Professeur Salomon- Lundi 20 avril 2020

🌐 Situation internationale

📍185 pays avec +2,4 millions de cas
📍Les plus touchés : USA avec +760.000 cas ; total Europe : 1 million de cas
📍Décès : Total Europe : +100.000 |USA : +40 700, Italie : +23.600, Italie : 5.800, Royaume-Uni : +16.000

🇫🇷 Situation en France

📍Dans +1291 établissements de santé (publics et privés) :
↪️114.657 cas seraient confirmés.
↪️30.584 personnes actuellement hospitalisées ; 1.465 nouvelles admissions enregistrées en 24h
⚠️C’est le 5ème jour consécutif que ce solde baisse (26 personnes hospitalisées en moins par rapport à hier), mais il est important de rester prudent. Cette baisse reste très faible.

↪️ 5 863 cas en réanimation : 32% des patients ont moins de 60 ans. 85 ont moins de 30 ans.
👉 Au cours des dernières 24 heures, 208 nouveaux cas admis en réanimation.
C’est beaucoup mais le solde est négatif pour le 12ème jour consécutif, de 61 patients en moins.
✔️ La baisse des besoins en matériel et en ressources humaines en réanimation se confirme, mais nous sommes toujours à un niveau exceptionnel, très supérieur aux capacités de réanimation habituelles en France avant l’épidémie.

✅ 37.409 personnes sorties guéries de l’hopital depuis le début de l’épidémie, c’est 831 personnes de plus ces dernières 24h.

📍Situation en ESMS
👉5.741 établissements sociaux et médico-sociaux ont rapporté 64.394 cas, 23 368 confirmés par tests PCR.

🔷 Mortalité depuis le 1er mars
🗣 »Nous franchissons un cap symbolique et douloureux. Nous déplorons plus de 20.000 décès. Malgré les efforts des français pour respecter le confinement, l’épidémie est très meurtrière. Nous devons tous rester vigilents, mobilisés. Nous ne devons pas baisser les bras. »

📍Décès COVID (Hôpital et ESMS) :
➡️ à l’hôpital : 12.513 décès depuis le 1er mars
➡️ en ESMS : 7.752 décès (majoritairement en EHPAD).

⚠️ 20.265 décès au global à déplorer depuis le 1/03

Il s’agit d’une pandémie meurtrière, qui est loin d’être terminée.

📍Concernant le taux de reproduction de l’épidémie
💡Le taux de reproduction signifie le nombre de personnes contaminées par un seul contact porteur du virus.
Ce nombre est passé, avant le début de l’épidémie, de 3, à inférieur à 1 aujourd’hui.

👉Sans aucune mesure, sans les gestes barrières ni le confinement, chaque personne porteuse qui pouvait ne pas le savoir contaminait chaque semaine 3 personnes.

✅Aujourd’hui, ce nombre est passé sous le chiffre 1.

🗣 »L’épidémie n’arrive plus à donner autant de malades qu’auparavant. C’est ainsi, en poursuivant nos efforts, qu’on arrivera à freiner l’épidémie et à la faire se réduire.

Lorsque nous avions 10.000 malades à hospitaliser au début de l’épidémie, il fallait s’attendre à 30.000 malades une semaine plus tard, 90.000 malades la deuxième semaine, 270.000 malades au bout de 3 semaines.

Lorsque nous agissons tous ensemble, nous passons de 10.000 malades à 9.000, potentiellement à 8.000…semaine après semaine. La vitesse de l’épidémie a donc diminuer grâce à tous, par le respect du confinement. »

📍🇪🇺Semaine européenne de la vaccination qui débute.
👉La prévention ne doit pas être oubliée. Nous ne devons pas mettre en danger les plus jeunes en annulant ou repoussant les vaccinations obligatoires du nourrisson. Il faut respecter le calendrier vaccinal.