CORONAVIRUS – COMMUNIQUE DE PRESSE – Le Ministere du Travail mobilise les crédits de formation pour renforcer les équipes soignantes – 8 avril 2020


 
LE MINISTÈRE DU TRAVAIL MOBILISE LES CRÉDITS DE FORMATION POUR RENFORCER LES EQUIPES SOIGNANTES
 
La crise sans précédent du COVID-19 nécessite la mobilisation et la solidarité de tous. Pour accompagner les établissements de santé de plusieurs régions, la ministre du Travail, Muriel PENICAUD, a décidé de mobiliser des enveloppes exceptionnelles du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) pour permettre aux élèves-infirmiers et élèves aides-soignants de venir en renfort du personnel soignant.
 
Pour faire face à l’urgence sanitaire et répondre au besoin de personnels soignants dans les hôpitaux, le Ministère du Travail, en partenariat avec les conseils régionaux et les Agences Régionales de Santé (ARS), a mis en place ce soutien pour les régions Ile-de-France, Grand Est, Hauts-de-France et depuis aujourd’hui pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Au total, ce sont 57 millions d’euros affectés à ce projet et 35 000 élèves-infirmiers et élèves aides-soignants qui bénéficient de cet accompagnement financier, sous forme d’une aide individuelle exceptionnelle.
 
Les Agences Régionales de Santé (ARS), en lien avec les Préfets, organisent avec les conseils régionaux la répartition des élèves dans les structures de soins, en fonction des priorités.
 
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur devrait également dans les jours qui viennent bénéficier de ce plan de soutien.
 
Pour Muriel Pénicaud, ministre du Travail : « Pour faire face à cette urgence sanitaire, nous sommes tous pleinement mobilisés. Dans ces régions, les élèves-infirmiers et élèves aides-soignants vont pouvoir accompagner au quotidien le personnel soignant. Pour les aider, j’ai d’ores et déjà mobilisé 57 millions de crédits du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) pour permettre d’accompagner financièrement les 35 000 élèves appelés en renfort dans les établissements de santé ».

CORONAVIRUS – QUESTIONS/RÉPONSES DU 8 avril 2020

😷 MASQUES ET MATERIELS

  • Les taxis ambulanciers et véhicules sanitaires légers (VSL) ont-ils droit à des masques ?

➡️ Les entreprises de transport sanitaire (ambulances et VSL) font bien partie des bénéficiaires des livraisons issues du stock de masques national pour leur permettre d’assurer les transports prioritaires.

  • Quelles sont les actions menées pour approvisionner les soignants en surblouses ?

➡️ Toutes les filières d’approvisionnement, et en particulier le tissu industriel national sont bien mobilisées.

✅ 400 000 sur-blouses ont été livrées à l’ensemble des établissements de santé ces dernière semaines. Et de nouvelles commandes ont été passées.

✅ La filière textile française se mobilise par ailleurs pour développer la production d’un modèle de surblouse lavable, à l’appel de la direction générale des entreprises (DGE) sous l’égide d’Agnès Pannier-Runacher.

  • Les masques « alternatifs » destinés aux non-soignants sont-ils réquisitionnés pour certaines catégories de la population ?

➡️ Il n’y a pas de réquisition sur ces masques, mais ils sont créés pour un usage professionnel non sanitaire.

Deux nouvelles catégories de masques alternatifs ont été créées au terme d’une démarche conduite par l’ANSM, et reprise pour les environnements de travail par l’ANSES pour :

  • Les professionnels en contact avec le public
  • Les professionnels ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes

✅ La filière textile habillement a permis la production de près de 4 millions de masques textiles filtrants à usage professionnels. Cette production devrait monter rapidement en cadence pour atteindre 6,6 millions d’unités dès cette semaine.

⚠️ Ces masques ne remplacent en aucun cas les gestes barrière. Ils peuvent être utilisés en complément de ces gestes et sont qualifiés pour des environnements de travail

  • Existe-t-il une plateforme officielle pour les approvisionnements en matériel (masques pour soignants et non soignants, gel, surblouse etc) ?

✅ Pour les commandes supérieures à 5 000 pièces, une plateforme http://www.stopcovid19.fr exclusivement destinée aux professionnels, permet à des fabricants et distributeurs de produits et de matériels de protection, ainsi qu’à leurs prestataires de services et sous-traitants, de commercialiser leur offre auprès des professionnels de santé (hôpitaux, cliniques, centres de soins, pharmacies, etc.), des maisons de retraites ou EHPAD, et de toutes les en­treprises ayant besoin de protéger leur personnel dans la lutte contre le Covid-19.

☎️ TELECONSULTATION

  • Les téléconsultations par téléphone (sans visio) sont-elles remboursées par la sécurité sociale ?

➡️ Oui c’est désormais possible pour les patients atteints ou suspectés de Covid, ou bien en affection de longue durée ou âgés de plus de 70 ans. Dès lors qu’ils sont pas de moyens vidéo, leurs téléconsultation seront pris en charge. Il s’agit d’une mesure exceptionnelle pour gérer la crise sanitaire.

🔬TESTS :

  • Peut-on tester systématiquement les personnes âgées et le personnel en contact avec elles en EHPAD et à domicile ?

➡️ La capacité de test de notre système de santé est en train de doubler, permettant de lancer une opération de dépistage des personnes les plus vulnérables, en mettant la priorité sur les personnes âgées et les personnes handicapées les plus fragiles, ainsi que des professionnels qui les accompagnent en établissement :

✅ Le principe sera de tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l’apparition d’un premier cas confirmé de malade du Covid-19 au sein d’un Ehpad ;

✅ Dès que les volumes de tests le permettront, nous engagerons de la même manière, pour le domicile, une politique de dépistage systématique des professionnels de l’aide et des soins à domicile ayant été au contact d’une personne atteinte par le COVID-19.

  • les laboratoires départementaux et vétérinaires peuvent-ils effectuer des test ? ➡️ Dans certaines zones, les laboratoires de biologie médicale ne sont pas en mesure d’effectuer l’examen de détection du génome du virus. Nous avions fait remonter vos nombreuses demandes et nous avons été entendu sur ce point.

✅ Un arrêté du 5 avril permet désormais aux préfets de département d’autoriser à d’autres catégories de laboratoires d’y procéder sous la responsabilité d’un laboratoire de biologie médicale et dans le respect des conditions de fiabilité, de sécurité et d’exercice professionnel nécessaires.

✅ Sont donc désormais autorisés les laboratoires départementaux, les laboratoires vétérinaires et les laboratoires de recherche.

CORONAVIRUS – FAQ : AGRICULTURE 08.04

Une nouvelle FAQ vient d’être mise en ligne sur le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

➡️ Conditions d’exercice des activités agricoles
➡️ Circuits courts, livraisons, transformation & vente à la ferme
➡️ Mesure d’accompagnement et d’indemnisation dont peuvent disposer les exploitations agricoles
➡️ Politique agricole commune (PAC)
➡️ Importation / Exportation
➡️ Démarches administratives et /ou dépôts de dossiers

Celle-ci, et les autres (IAA, pêche, enseignement agricole) sont régulièrement mises à jour.

Vous pouvez retrouver toutes ces information à l adresse suivante :

https://agriculture.gouv.fr/covid-19-faq-agriculture

CORONAVIRUS – PREFET DE LA MOSELLE – Communiqué de Presse – Agriculture : Modalités d’application du report de la date de télédéclaration des aides surfaciques – 8 avril 2020

PREFET DE LA MOSELLE - Communiqué - Agriculture Modalité application report date de télédéclarationPREFET DE LA MOSELLE - Communiqué - Agriculture Modalité application report date de télédéclaration 2

CORONAVIRUS – MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES – Communiqué de presse – Engagement de la filière Textile -Habillement – 7 avril 2020

MINISTERE ECONOMIE ET FINANCES - Engagement de la filère TextileMINISTERE ECONOMIE ET FINANCES - Engagement de la filère Textile 2

CORONAVIRUS – PRÉFET DE LA MOSELLE – Communiqué de Presse – Distribution de masques aux EHPAD, établissements sociaux et médicaux sociaux – 7 avril 2020

PREFET DE LA MOSELLE - Communqiué de Presse Distribution Masques EHPAD Etablissements sociaux et médicaux sociaux

CORONAVIRUS – Point de situation du Professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé – 7 avril 2020

 

🔹Situation internationale
📍184 pays avec 1 365 000 de cas, 192 500 guéris
📍Les plus touchés : USA avec 370 000 ; (Total Europe : 678 000 cas et 53 000 décès) Espagne : 140 510 ; Italie : 135 586 ; Allemagne : 104 500
📍Décès : 76 507 ; 📈 Italie : 17127 ; Espagne : 13 798 ; USA : 11 022

🔹Situation en France
📍Dans +1000 établissements de santé (publics et privés) :
↪️ 30 000 personnes hospitalisés, soit 305 supplémentaires qu’hier
↪️ 7 131 cas graves (soins lourds, de réanimation) hospitalisés : 34% ont moins de 60 ans et 61% ont entre 60 et 80 ans ; 104 de – de 30 ans en réanimation
👉 Au cours des dernières 24 heures, 518 nouveaux cas ont été admis en réanimation. (soit 59 patients supplémentaires suite aux sorties du jour, 94 hier).
↪️ Le solde de patients supplémentaires augmente moins rapidement, mais il continue d’augmenter.
✅ 19 337 guéries depuis le début de l’épidémie 🙏

📍Sur la surveillance syndromique en population
↪️ 3 195 passages aux urgences hier, soit 15% de leur activité ; 40% d’hospitalisation et 3,5% de passage direct en réa
↪️ 925 interventions de SOS médecins (16%)
📍Les laboratoires de ville continuent à pratiquer des tests : 59 398 tests dont 16 489 positifs, soit 28% de positivité (positif à l’hôpital = 43% ; 23% en ville)
📍Concernant les tests PCR : 78 167 cas confirmés, soit 3 777 cas de plus.

➡️La mortalité hospitalière : 7 091 décès depuis le 1er mars. 82% de ces décès ont lieu chez des personnes de plus de 70 ans ; ↗️ de 607 décès en 24h (milieu hospitalier).

➡️Les EHPAD et établissements médico-sociaux : 4 553 (sur 7 500) établissements ont signalé un cas ou + (soit un total de 30 902 cas) dont 3 237 décès, depuis le 1er mars (+820 aujourd’hui).

⚠️ Ainsi : 10 328 décès sont à déplorer depuis le 1/03

➡️ Evolution de la mortalité toute cause confondue
– À l’échelon national : ↗️ de décès par rapport à la mortalité attendue au mois de mars se renforce pour la semaine 13 (30% d’augmentation)
– À l’échelon régional : ↗️ dans 6 régions pour la semaine 13 Grand-Est, Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire ; pour la semaine 14 : Ile-de-France, Grand-Est
– À l’échelon départemental : 30 départements présentent ↗️ de mortalité en semaine 13, et 22 départements pour la semaine 14 (dont 4 en excès exceptionnels)

🔹 Autres éléments d’actualités

➡️ Journée mondiale de la Santé : le contexte de cette année nous rappelle plus que jamais l’importance du personnel soignant.

🗣 « Face à la crise ils arrivent à accomplir des choses merveilleuses : sauver des vies, mais aussi sourire et apaiser. Leur mobilisation est totale, notre gratitude l’est tout autant ».

➡️ Système de santé fortement mobilisé : certains soins et examens doivent impérativement être maintenus parce qu’ils sont indispensables (maladies chroniques, suivi psychiatrique…).
✅ Les structures de soins se sont organisées avec des parcours de prise en charge dédiés pour éviter la contamination : il ne doit pas y avoir de renonciation aux soins.
↪️Il faut poursuivre le suivi indispensable : nourrissons et femmes enceintes.

➡️ Depuis le confinement, certains pourraient éviter d’appeler le 15 : la prise en charge des cas de détresse vitale reste la priorité. Il est impératif d’appeler en cas de douleur respiratoire, de troubles neurologiques ou de signe de détresse vitale.

📍Les Ehpad ont besoin de renfort pour permettre une prise en charge des aînés : ils doivent se faire connaître pour bénéficier de la réserve sanitaire mais également de la réserve civique.

🗣 « J’appelle tous les professionnels de santé à domicile ou libéraux à se porter volontaires. »

‼️Déconfinement : nous n’avons pas encore atteint le pic de l’épidémie, aborder le déconfinement n’a aucun sens tant que le pic n’est pas atteint. Il est absolument nécessaire de poursuivre le confinement : tout relâchement serait excessivement dangereux pour les patients et les soignants ‼️