Rencontre avec la CFDT Mineurs

Ce matin, je rencontrais devant ma permanence la CFDT mineurs.

Après plusieurs années de débats judiciaires, la chambre sociale de la Cour d’Appel de Douai (Nord) a reconnu en janvier 2021 un préjudice d’anxiété pour 727 anciens mineurs de charbon des Houillères du Bassin de Lorraine, en Moselle, au titre de leurs expositions à des substances nocives comme l’amiante ou les poussières de bois, et a condamné l’Etat à indemniser par le biais de l’Agent Judiciaire de l’Etat ces demiers, au titre de 10 000 euros par mineur.Avec mon collègue Christophe AREND, nous avons été saisis il y a peu par la CFDT Lorraine afin d’obtenir des éclaircissements concemant le versement de ces indemnités qui, à ce jour, n’a pas encore eu lieu.

Dès la requête du syndicat, il y’a plusieurs jours, nous nous sommes empressés de contacter les ministères concernés afin d’obtenir des informations ainsi que l’Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM). Ces derniers ont bien pris acte de la situation délicate des mineurs lorrains ayant obtenu gain de cause devant la justice et feront le nécessaire afin d’accélérer la procédure de versement des indemnités.

Nous sommes très attentifs à la situation des mineurs lorrains ayant tant donné pour nos circonscriptions et notre industrie nationale, et nous tenions encore une fois à défendre les intérêts des citoyens de nos circonscriptions.

Nous sommes pleinement mobilisés sur ce sujet et nous ferons notre maximum pour donner satisfaction aux mineurs touchés par ce préjudice.

Auteur : Hélène ZANNIER

Députée de Moselle 7ème circonscription

Laisser un commentaire