CORONAVIRUS – Point de situation du Mardi 28 avril

🇫🇷 Situation en France

🚨 129 859 cas seraient confirmés par PCR selon les estimations de Santé Publique France

📍Dans +1300 établissements de santé (publics et privés) :
➡️ 27 484 personnes hospitalisées pour une infection COVID
⚠️Le solde est toujours en baisse.

↪️ 4 387 cas en réanimation
👉 Le solde est négatif pour le 18ème jour consécutif, de 221 patients en moins.
👉 Aujourd’hui, il y a globalement 7 389 personnes dans les services de réanimation (Covid + non Covid)
👉 Il faut souligner le nombre très important de patients en réanimation, toutes causes confondues, supérieur de 50% aux capacités initiales de réanimation en France.

↪️ Dans les Outre-Mer, on relève 96 hospitalisations dont 25 patients en réanimation.

✅ 46 886 personnes sorties guéries de l’hopital depuis le début de l’épidémie.

🔷 Mortalité depuis le 1er mars

📍Décès COVID (Hôpital et ESMS) :
➡️ à l’hôpital : 14 810 décès depuis le 1er mars
➡️ en ESMS : 8 850 décès (majoritairement en EHPAD).

⚠️ 23 660 décès au global à déplorer depuis le 1/03

📍Evolution de la mortalité toute cause confondue
↪️ A l’échelon national, l’excès de décès par rapport à la mortalité attendue poursuit sa hausse sur la
semaine 16 (du 12 au 19 avril) et atteint +30,3%.
↪️A l’échelon régional, en semaine 16, l’excès est déjà observé dans 7 régions : Ile-de-France, Grand-Est,
Auvergne-Rhône-Alpes, Bourogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Centre Val de Loire et Normandie.
↪️ A l’échelon départemental, en semaines 16, 32 départements présentent un excès de mortalité dont 2
avec un niveau exceptionnel (Seine-St-Denis et Val d’Oise). En semaine 17, l’excès de mortalité émerge
dans 2 départements (Val d’Oise et Eure-et-Loir).

🗣 »La mortalité a marqué un pic en semaine 14 et une légère baisse est enregistrée en semaine 15. L’excès de
mortalité reste très marqué dans l’Est de la France et à un niveau exceptionnel en Ile de France. Il concerne
majoritairement les personnes âgées de plus de 65 ans.

Pour réussir tous ensemble à freiner efficacement l’épidémie, respectons encore davantage tous les gestes
barrières, le confinement en place, la distanciation physique d’un mètre et réduisons drastiquement le
nombre de nos contacts. »

Auteur : Hélène ZANNIER

Députée de Moselle 7ème circonscription

Laisser un commentaire