Préjudice d’anxiété : Les anciens mineurs indemnisés – 22.08.2021

Après plus de huit ans de combats pour faire valoir le préjudice d’anxiété des anciens mineurs, et des décisions de justice condamnant l’Etat à leur verser 10 000 euros d’indemnités, une nouvelle étape est franchie. L’ordre de virement a été lancé pour les 727 plaignants.

Article Républicain Lorrain du 22.08.2021

Le Covid au coeur des débats et des batailles de l’Adevat-AMP – 10.08.2021

Le contexte sanitaire lié au Covid a eu un impact sur l’assemblée général de l’Adevat-AMP. Sur les 967 adhérents, seuls 50 ont assisté à la réunion du jeudi 29 juillet. 450 autres, avaient toutes fois donné pouvoir au président.

Article Républicain Lorrain du 10.08.2021

Préjudice d’anxiété : les mineurs réclament leur dû et interpellent la députée Hélène ZANNIER – 20.07.2021

Il y a 6 mois, la cour d’appel de Douai reconnaissait le préjudice d’anxiété pour 726 mineurs des Houillères de Lorraine, condamnant l’Etat à leur verser 10 000 euros chacun. Les indemnités n’ayant toujours pas été perçues, une partie des concernés est venue rencontrer la députée Hélène ZANNIER à Saint-Avold

Rencontre avec la CFDT Mineurs

Ce matin, je rencontrais devant ma permanence la CFDT mineurs.

Après plusieurs années de débats judiciaires, la chambre sociale de la Cour d’Appel de Douai (Nord) a reconnu en janvier 2021 un préjudice d’anxiété pour 727 anciens mineurs de charbon des Houillères du Bassin de Lorraine, en Moselle, au titre de leurs expositions à des substances nocives comme l’amiante ou les poussières de bois, et a condamné l’Etat à indemniser par le biais de l’Agent Judiciaire de l’Etat ces demiers, au titre de 10 000 euros par mineur.Avec mon collègue Christophe AREND, nous avons été saisis il y a peu par la CFDT Lorraine afin d’obtenir des éclaircissements concemant le versement de ces indemnités qui, à ce jour, n’a pas encore eu lieu.

Dès la requête du syndicat, il y’a plusieurs jours, nous nous sommes empressés de contacter les ministères concernés afin d’obtenir des informations ainsi que l’Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM). Ces derniers ont bien pris acte de la situation délicate des mineurs lorrains ayant obtenu gain de cause devant la justice et feront le nécessaire afin d’accélérer la procédure de versement des indemnités.

Nous sommes très attentifs à la situation des mineurs lorrains ayant tant donné pour nos circonscriptions et notre industrie nationale, et nous tenions encore une fois à défendre les intérêts des citoyens de nos circonscriptions.

Nous sommes pleinement mobilisés sur ce sujet et nous ferons notre maximum pour donner satisfaction aux mineurs touchés par ce préjudice.

Vaccins contre la Covid 19 – Quelques précisions

Avec le recul dont nous disposons depuis maintenant des mois, pour des dizaines de millions de personnes vaccinées en France et des milliards de vaccinés sur terre, les seules contre-indications au vaccin à ARN messager sont :

👉 le syndrome PIMS (inflammatoire multisystémique pédiatrique), syndrome extrêmement rare qui a pu toucher des enfants ;

👉 les réactions de type myocardite, péricardite et hépatite sévère ayant nécessité une hospitalisation et faisant suite à une première injection de vaccin à ARN messager ;

👉 l’allergie à ce qu’on appelle le PEG 2000, qui doit concerner à peu près dix personnes dans notre pays.

Chaque personne peut être orientée vers son médecin généraliste, qui peut ensuite orienter vers un allergologue lorsqu’il y a des antécédents allergiques, avec des procédures particulières.

Personne ne doit être contre-indiqué à la vaccination en dehors des motifs cités ci-dessus.

C’est sur cette base que des certificats médicaux en bonne et due forme peuvent être reconnus comme établissant des contre-indications, et non pas sur un simple avis médical ou pharmaceutique sur le fondement d’antécédents allergiques ou autres.

Communiqué de Presse – Préjudice d’anxiété des Mineurs Lorrains

📍 Versement des indemnités suite à la reconnaissance du préjudice d’anxiété 👉 l’État, à travers l’ANGDM et la DGEC, a bien pris acte de la situation délicate des mineurs lorrains ayant obtenu gain de cause devant la justice et fera le nécessaire pour débloquer la situation à l’automne !

Peut être une image de texte

Mon vote en faveur de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire

📍 J’ai voté pour la loi relative à la gestion de la crise sanitaire et je vous explique dans le document ci-joint la raison de ce vote.

👉Je tiens à remercier les personnes qui m’ont relayée leurs inquiétudes sur ce texte. Cela m’a permis de soulever d’autres questionnements et d’y trouver des réponses. Soyez assurés que je suis disponible dès aujourd’hui pour répondre à vos interrogations.

👉Je tiens également à répondre aux intimidations : j’assume mes responsabilités dont la première est la vie des Français.

Peut être une image de texte qui dit ’faveur aloi relative gestion lacrise sanitaire derniere Nationale. extension nouveau que certains Hustrale n'existent pas, n hésitations Droits avis PHomme Parmila epénaliser mettre cesse nous surprendre, muter, actuellement permettra responsabilité répondant retrouver promesses une’

Adoption en 1ère lecture le projet de loi relatif à la crise sanitaire – 23 juillet 2021

Ce vendredi à 5h38, nous avons adopté en 1ère lecture le projet de loi relatif à la crise sanitaire qui apporte une réponse à la propagation rapide du virus Covid-19 et au risque d’une 4ème vague. Désormais adopté par l’Assemblée nationale, c’est aux Sénateurs de se prononcer .

😷👉Prorogation du régime de sortie de crise sanitaire jusqu’au 31 décembre 2021 ;

👉Elargissement des activités pouvant être concernées par le pass sanitaire ;

👉 Prorogation jusqu’au 30 septembre 2021 de l’état d’urgence sanitaire en Martinique, en Guadeloupe et à La Réunion ;

👉 Elargissement du régime de placement à l’isolement obligatoire et mise en place de contrôle et sanctions, pour les personnes positives à la covid-19

;👉 Obligation vaccinale, sauf contre-indication médicale, contre la covid-19 pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social ;

👉 Mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence, afin de permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous médicaux.